DE
FR
ACTUEL

Trois secrets de la cuisine thaï

ACTUEL

Trois secrets de la cuisine thaï

Trois secrets de la cuisine thaï

Dans la cuisine thaï, quand on découvre la complexité des saveurs de plats traditionnels comme le curry vert ou le pad thaï, on imagine que leur préparation requiert des compétences spéciales. Pourtant, en suivant quelques conseils avisés, vous découvrirez qu’il est en réalité assez simple (et souvent rapide) de mijoter d'étonnants plats du sud-est asiatique, aussi délicieux que s’ils provenaient directement d’un des marchés de cuisine de rue de Bangkok. Nous vous révélons ici trois secrets majeurs de la cuisine thaï, qui magnifieront votre cuisine pour impressionner famille et amis.


Utilisez les bons ingrédients

Utilisez les bons ingrédients

La cuisine thaï est le royaume des arômes simples, comme l'ail, le piment ou le citron vert. Dès qu’ils le peuvent, les cuisiniers thaïlandais utilisent des ingrédients frais, qu’on trouve facilement dans n’importe quel marché du pays. Ainsi, la Thaïlande est le premier producteur mondial de noix de coco, ce qui explique pourquoi le lait de coco constitue la base de nombreux plats thaïlandais. Dans la mesure où noix de coco, piments et feuilles de citron vert ne sont pas forcément accessibles à deux pas de chez vous, Thai Kitchen souhaite vous aider à créer des plats éblouissants pleins de saveurs à partir de notre gamme de produits. Beaucoup de nos ingrédients, comme la noix de coco de notre lait de coco ou les piments de nos pâtes de curry, sont achetés frais en Thaïlande pour en capturer la saveur authentique. Nos produits sont inspirés de vieilles recettes thaï. Il vous suffit d’y ajouter du poulet, des crevettes ou des légumes de bonne qualité pour créer d’incroyables plats de cuisine thaï chez vous.


Créez l'équilibre idéal entre les saveurs

Créez l'équilibre idéal entre les saveurs

Les cuisiniers thaïlandais sont constamment à la recherche de l’équilibre idéal entre les saveurs, ce qui implique d’associer des ingrédients spécifiques pour leur côté doux, salé, pimenté, amer ou acide. Vous devez intégrer au minimum un ingrédient de chacune de ces catégories pour respecter l’harmonie des saveurs. L’un des plus importants secrets de la cuisine thaï réside dans l’utilisation de sauce de poisson, dont la saveur âcre permet, mieux que le sel, d'ajouter de la complexité aux plats. Gardez-en une bouteille à portée de main et n’hésitez pas à en asperger vos fritures et vos currys. Vous sentirez la différence ! Il existe aussi des moyens d'ajouter à cette gamme la saveur « umami ». Ajoutez la touche finale avec du jus de citron vert, versé juste avant de retirer vos plats du feu, afin de les rafraîchir et de les alléger. Les feuilles de citron vert sont les bienvenues pour leur agréable amertume. Rééquilibrez l’ensemble en y ajoutant la douceur du lait de coco. Enfin, bien sûr, il s'agit d'ajouter la bonne dose de piment afin que le plat soit épicé de façon à correspondre exactement à vos goûts.


Investissez dans un bon wok

Investissez dans un bon wok

Saviez-vous qu’une cuisine thaïlandaise traditionnelle ne comporte pas de grandes batteries de poêles et casseroles ? C’est le wok qui est utilisé pour presque tous les plats. De nombreux woks sont désormais en acier au carbone, mais le wok traditionnel, aux flancs fortement inclinés, est en fonte. Les woks sont un ustensile majeur de la cuisine thaï depuis des générations. Certains font remonter son apparition à presque 2 000 ans. On utilise en premier lieu le wok comme poêle à frire, ce qui permet de cuire les aliments rapidement tout en conservant leur saveur et leur côté croustillant. Vous aurez sans doute le réflexe de vous servir d’une casserole pour préparer un curry, mais un wok peut tout aussi bien servir, dans la mesure où ses bords hauts lui donnent toute la profondeur nécessaire. Veillez à ce que l’huile soit bien chaude dans votre wok avant de préparer des plats à cuisson rapide, afin de préserver au mieux toutes les saveurs.